Foire aux questions

Vous avez des questions ? Nous avons les réponses ! Trouvez ci-dessous toutes nos questions les plus fréquemment posées.

Avant l’opération | Pendant l’opération | Après l’opération

On répond à toutes vos questions

poster-video-youtube
  • L’opération est-elle douloureuse ?

    (6 sec)

  • Après combien de temps retrouve-t-on la vue ?

    (17 sec)

  • Quelles sont les complications possibles ?

    (1 min 20 sec)

  • Comment se déroule l’opération ?

    (3 min 41 sec)

  • Quelles sont les dernières évolutions techniques en la matière ?

    (5 min 51 sec)

  • Traitez-vous tous les défauts de la vision ?

    (7 min 24 sec)

Avant l’opération

Existe-t-il une limite d’âge pour envisager l’opération ?

Absolument pas ! Il est tout à fait possible d’opérer tous les adultes sans limite d’âge.

Cependant, il est nécessaire d’avoir une vue stable avant d’envisager la chirurgie. La correction des défauts visuels peut avoir lieu jusqu’à 70 ans, sous réserve que vous ne présentiez aucun signe de cataracte débutante.

Est-il possible de corriger ma myopie, mon hypermétropie ou mon astigmatisme, en même temps que ma presbytie ?

Oui, tous les défauts visuels, qu’ils affectent la vision de loin ou de près, sont aujourd’hui opérables par la chirurgie réfractive au laser.

Est-il possible de se faire opérer quelle que soit ma correction ?

En général, il est possible de corriger au laser la myopie jusqu’à -10 dioptries, l’hypermétropie jusqu’à +6  dioptries et l’astigmatisme jusqu’à 5 dioptries.

Ces valeurs moyennes peuvent varier selon les personnes en fonction de l’épaisseur de votre cornée (pachymétrie) et le diamètre du votre pupille.

Est-ce que ma vue continuera à se détériorer ?

La myopie évolue généralement jusqu’à l’âge adulte (18 à 25 ans), pour se stabiliser ensuite. Le médecin évaluera la stabilité de votre défaut visuel avant de procéder à l’intervention.

Contrairement à une idée répandue, l’arrivée de la presbytie, vers 45-50 ans, n’enlève pas le bénéfice de l’opération de la myopie.

Peut-on devenir aveugle après une opération ?

Cette question est une des questions les plus fréquemment posées par nos patients. 

Rassurez-vous. Non, il est impossible de devenir aveugle, les complications mettant en danger la fonction de l’œil sont inexistantes et, même en cas de complications graves, un traitement est toujours possible.

Comment est déterminé le choix de la technique opératoire ? Comment choisir entre un LASIK et PKR ?

Au cours d’une consultation préopératoire, il vous sera exposé la ou les techniques adaptées à votre situation. Le chirurgien vous présentera également les avantages et les inconvénients de chaque technique.

En substance :

– PKR : correction myopie, astigmatisme modéré. Moins adaptée à l’hypermétropie.

– LASIK : correction myopie, astigmatisme et hypermétropie.

Seuls les résultats des examens préopératoires détermineront la meilleure technique à utiliser pour chaque patient.

Quelles sont les conditions pour ne pas être éligible à une chirurgie réfractive ?

Vous ne pouvez pas vous faire opérer si :

– Vous avez moins de 18 ans

– Vous souffrez d’un glaucome

– Votre vue n’est pas encore stabilisée

– Vous souffrez de sécheresse oculaire majeure

– Vous êtes enceinte ou vous allaitez

Est-ce que l’on peut être opéré après un traitement au laser de la rétine ? Ou un strabisme ?

Absolument ! Une fois que vos yeux sont cicatrisés vous pouvez bénéficier de la chirurgie réfractive.

A noter que la chirurgie au laser concerne la cornée et n’a donc aucun rapport avec les atteintes et chirurgies des autres parties de l’œil (rétine, conjonctive etc…).

Combien de temps faut-il retirer ses lentilles avant l’intervention ?

Cela peut dépendre des indications de votre médecin, mais en général, nous préconisons le retrait de vos lentilles 72 heures auparavant.

Avant les examens préopératoires, nous recommandons également l’absence de port de lentilles depuis 72 heures pour permettre des mesures les plus précises possibles et l’analyse parfaite de votre œil.

Quel est le coût d’une opération ?

Les tarifs sont variables selon le type d’opération choisi. Vous recevrez un devis lors de votre consultation préopératoire avec votre chirurgien.

L’intervention est-elle prise en charge par la sécurité sociale ?

Non, la sécurité sociale ou assurance maladie ne prend pas en charge ce type d’intervention. En effet, les défauts visuels ne sont pas considérés comme une maladie.

En revanche, nous vous invitons à consulter votre mutuelle. Toute mutuelle propose le remboursement d’une partie des frais, variable selon votre niveau de cotisation (en général, vous trouverez cette notion dans la partie optique sous les remboursements des lunettes et des lentilles).

Est-ce que je dois attendre d’avoir des enfants avant de me faire opérer ?

Nullement ! Il est uniquement nécessaire que votre vue soit stabilisée.

Il est maintenant prouvé scientifiquement que la grossesse n’engendre pas de modification de la correction visuelle. Cependant, vous ne pouvez pas vous faire opérer pendant une grossesse ou durant l’allaitement.

Est-ce que le laser est une technique sûre ?

Oui, le laser excimer (PKR) et le laser femtoseconde (LASIK) sont des techniques sûres qui datent de plus de 25 ans.

Des dizaines de millions de personnes ont été opérées dans le monde et ces techniques ont fait leurs preuves.

Est-ce que la chirurgie réfractive est contre-indiquée en cas de pratique sportive ?

Cela dépend de votre activité sportive et si celle-ci est réalisée au niveau amateur ou en compétition.

Lors de votre entretien préopératoire, la notion du sport sera évoquée. Les techniques chirurgicales les plus favorables à votre pratique vous seront proposées.

Pendant l’opération

Puis-je me faire opérer des deux yeux le même jour ?

Quelle que soit la technique opératoire choisie, il vous sera possible de bénéficier d’une chirurgie des deux yeux le même jour. Cela relève d’un choix individuel. L’intervention pour la chirurgie des deux yeux n’excède pas 20 minutes en salle opératoire.

Quel type d’anesthésie est pratiqué ?

Une anesthésie locale par administration de collyre est suffisante pour une opération des yeux de ce type. En concertation avec votre chirurgien, vous pourrez y associer un cachet relaxant.

Combien de temps l’opération dure ?

L’intervention est rapide. En cas de chirurgie des deux yeux, vous passerez au maximum une vingtaine de minutes en salle opératoire.

Votre présence à la clinique le jour de votre intervention n’excédera pas 45 minutes.

L’opération est-elle douloureuse ?

Non, pas du tout. La chirurgie en elle-même est indolore et ne nécessite pas d’anesthésie générale.

Votre chirurgien vous accompagnera tout au long de l’intervention pour vous guider, vous conseiller et vous rassurer.

Après l’opération

Puis-je faire du sport après l’opération ?

Après l’opération, la reprise d’une pratique sportive est rapidement envisageable, à vérifier cependant avec les indications de votre chirurgien.

En revanche, pour les sports nautiques et de combats, il est préférable d’attendre quelques semaines pour que les yeux soient bien cicatrisés.

Quand puis-je reprendre la conduite ?

En général, après un LASIK vous pouvez reprendre la conduite dès le lendemain de votre opération. Après une PKR il faut attendre 4 à 5 jours.

Y a-t-il des effets secondaires ?

Ils ne sont pas fréquents mais il se peut qu’un patient puisse ressentir une sécheresse oculaire qui dure quelques semaines. Le traitement post-opératoire par collyres contient bien évidemment des larmes artificielles (lubrifiants) pour éviter la situation.

Il se peut aussi que la qualité de votre vision nocturne soit moins bonne durant les premières semaines. Les halos et les éblouissements peuvent apparaître mais sont provisoires.

Après que l’anesthésie se soit dissipée, vais-je avoir mal ?

Dans le cadre d’une chirurgie LASIK, Il se peut que vous ressentiez une sensation de grains de sable, picotements, brûlure, larmoiement abondant ou photophobie pendant les 4  premières heures suivant votre opération. La vision voilée avec une impression de brouillard se dissipera dans la soirée. Le lendemain, seule une sensation de poussière pourra persister.

Dans le cadre de la chirurgie PKR, les 48 premières heures sont pénibles (larmoiement, éblouissement, brûlure, brouillard …) avec un apogée entre la 24ème et 48ème heure. Des traitements vous sont prescrits pour diminuer ces symptômes sans pouvoir toutefois totalement les amender. Il sera donc nécessaire de rester à domicile. Le troisième jour, le désagrément a disparu.

Quand est-ce que je verrai les résultats de mon opération ?

Dans le cadre d’une chirurgie LASIK, dès le lendemain, vous verrez l’amélioration sensible de votre acuité visuelle (permettant notamment la conduite automobile).

Dans le cadre d’une chirurgie PKR, au retrait de la lentille pansement au 3ème ou 4ème jour, la vision devient bonne mais n’est pas optimale. En général, il est possible de voir 6/10ème. L’amélioration sera ensuite progressive chaque jour grâce aux traitements prescrits pour atteindre rapidement 10/10ème.

Puis-je porter des lentilles (de couleur) après mon opération ?

Oui, vous pouvez porter des lentilles de couleurs ou même de vue bien que ça ne soit pas l’objectif de la chirurgie réfractive.

Si plus tard j’ai une cataracte, puis-je tout de même me faire opérer ?

Oui, il est bien sûr tout à fait possible de se faire opérer d’une cataracte après une chirurgie laser. Il est utile de préciser qu’une chirurgie réfractive (chirurgie de la cornée) n’a aucune incidence sur une éventuelle future chirurgie de la cataracte (chirurgie du cristallin).

Pour le chirurgien, cela demande uniquement une attention un peu particulière en préopératoire. Entre des mains entraînées, le résultat réfractif post-opératoire après la chirurgie de la cataracte est superposable à un sujet non opéré initialement de chirurgie réfractive.

Peut-on opérer une deuxième fois ?

Si le résultat final que vous avez obtenu à 3 mois de votre opération ne vous satisfait pas, une reprise opératoire (= retouche) est tout à fait possible. Le chirurgien vous exposera dès le rendez-vous préopératoire des modalités des éventuelles retouches.

Cette retouche est gratuite et est comprise dans le devis communiqué initialement.

Par ailleurs, si votre vue venait à bouger dans les années qui suivent la chirurgie, ou en cas d’apparition d’une presbytie après 45 ans, il serait aussi envisageable de réaliser une seconde chirurgie.

Quand est-ce que je pourrais retourner travailler ?

Vous pourrez reprendre votre activité dès le lendemain de votre opération en cas de chirurgie LASIK dans la majorité des cas. En cas de PKR, nous conseillons une reprise au 5ème jour.