Les risques

Il n’existe aucune chirurgie sans risque. La chirurgie cornéenne n’échappe donc pas à cette règle. Un certain nombre de complications sont possibles, mais elles sont exceptionnelles.

poster-video-youtube

Selon le Syndicat National des Ophtalmologistes de France, les complications durant l’opération sont estimées entre 0,3 et 1%. Même très rares, ces complications sont corrigeables par un traitement adapté, voire, dans certains cas, par une correction chirurgicale.

Les complications pouvant exister

Besoin de retouches :

Le LASIK et la PKR sont des procédures fiables avec des taux de réussite très élevés. A la Clinique des yeux, nos patients obtiennent de très bons résultats, ne nécessitant plus aucun port de lunettes ou de lentilles. Toutefois, il peut arriver que certains patients aient besoin d’une procédure complémentaire pour améliorer le résultat. On parle alors de retouche. Ces procédures font partie du traitement et ne sont pas facturées. En général, ces retouches sont pratiquées dans les six mois après l’opération.

Sécheresse des yeux :

Après une opération, il se peut que vous ressentiez une sensation de sécheresse passagère des yeux. La sensation de sécheresse permanente est un cas très rare.

Il existe néanmoins plusieurs traitements disponibles. Votre chirurgien saura vous accompagner.

Halo et problème de vision nocturne :

Essayez un soir de regarder la pleine lune : vous constaterez alors une lumière qui forme un cercle fin autour de la lune. C’est ce que nous appelons un « halo ». Les problèmes de vision nocturne après une opération étaient fréquents avec les lasers d’anciennes générations. Ils deviennent heureusement peu répandus grâce aux avancées technologiques de nos appareils.

Pour ceux qui souffrent de cette gêne, sachez que ce problème de la vision est dans la quasi totalité des cas temporaire et se dissipe après quelques semaines.